Denis Rousselle





En remontant vers le Malpasset

Posté par Denis ROUSSELLE , le 24 août, 2018

En fin de journée le 2 décembre 1959, le barrage du Malpasset, situé en amont de la ville de Fréjus dans le Var, cède. S’en suit une vague qui va déferler jusqu’à la mer, occasionnant au passage de nombreux morts (423) et des dégâts immenses, notamment dans la traversée de Frejus.

Cette tragédie, qui a marqué les esprits bien au-delà de la région, et un des symboles, avec l’explosion d’AZF à Toulouse en 2001 ou encore les accidents aériens, des catastrophes non plus d’origine naturelle, mais qui ont une origine humaine. Ces tragédies ont également comme point commun d’avoir transformé le paysage, y laissant des cicatrices parfois encore visibles aujourd’hui.

C’est comme cela que l’on retrouve aujourd’hui dans le vallon du Reyran les traces de la rupture du barrage du Malpasset, plus de 50 ans après la catastrophe. Le courant a en effet littéralement érodé le relief de la vallée. Ce sont également des milliers de bloc de béton, parfois de la hauteur d’une maison, que l’on retrouve éparpillés dans le lit du cours d’eau. Ou encore des ruines d’aménagements balayés par la crue.

 

Cette série reconstitue le cheminement du ruisseau du Reyran, depuis les arènes de Fréjus jusqu’aux ruines de l’ancien barrage du Malpasset. Le parcours à rebours d’une catastrophe jusqu’à son origine.

vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset vers_malpasset

>

Commentaires fermés sur En remontant vers le Malpasset